https://forms.monday.com/forms/d8cb287d5facbb54a15ebe082773d08c?r=use1
top of page

Révolution industrielle et usine nouvelle génération

Dernière mise à jour : 17 juin 2022

Depuis les premiers jours de l’aire industrielle, les hommes n’ont eu cesse de vouloir améliorer leur production que ce soit sur la qualité des produits fabriqués, les cadences de production ou la rentabilité de cette dernière.

C’est dans ce cadre que se sont inscrites les différentes révolutions industrielles à travers les deux siècles passés et jusqu’à nos jours.

L’industrie 1.0


Cette révolution a été marquée par l’invention de la machine à vapeur et l’introduction de son utilisation dans le secteur industriel. Elle a ouvert de nouveaux horizons aux industriels dans le sens où une machine à vapeur pouvait surpasser de huit fois en moyenne la production manufacturière traditionnelle en vitesse de production, sans parler de la possibilité de manipuler des charges lourdes qui avant nécessitaient plusieurs travailleurs qui étaient obligés de travailler dans des environnements dangereux et stressants.


L’industrie 2.0


La révolution de la seconde moitié du 19ème siècle a été celle de Henry Ford et de la découverte de l’électricité.

Henry Ford par sa vision de l’industrie et de la production plus efficace est nourri par son inspiration, lui vient du domaine de la boucherie qui a révolutionné l’industrie automobile. En mettant les bases du travail à la chaîne, il a permis une fabrication beaucoup moins coûteuse et drastiquement plus rapide. Les ouvriers ne devaient se consacrer qu’à des tâches très simples ne demandant pas une grande dextérité ni un long cycle d’apprentissage et donc une spécialisation très rapide. L’utilisation des convoyeurs qui transportaient les voitures de poste en poste ont aussi contribué à l’augmentation de la cadence de travail.


L’industrie 3.0


C’est la révolution des microcontrôleurs et des machines programmables, cette période n’a eu comme maître mot que l’ « AUTOMATISATION ».

L’invention des ordinateurs et des machines programmables a ouvert une infinité de possibilités aux industriels dont la création de machines de production automatisées ou partiellement automatisées. Les industriels allaient pouvoir éliminer une partie du facteur d’erreur humaine dans leur production. Leurs machines spéciales et lignes de production automatisées allaient pouvoir faire des tâches répétitives et peu complexes mais chronophages ou dangereuses pour un être humain, et ce, toutes seules ou en autonomie partielle.


L’industrie 4.0


Dans l’aire actuelle nous vivons sous un système d’hyper connectivité. Nos téléphones, nos ordinateurs, nos montres et même nos maisons sont connectés par un réseau informatique nous permettant une gestion plus facile et centralisée des aspects de notre vie quotidienne. Pourquoi l’industrie ne pourrait pas bénéficier de cette révolution ?

C’est en partant de ce constat que la révolution de l’industrie 4.0 est née avec des chaînes de production robotisées et totalement automatisées rendues possible par des machines et des robots (robots collaboratifs) ayant gagné la faculté de communiquer entre eux.

Qu’y gagnons-nous ? Et bien, tout cela réduit considérablement le coût de fabrication même sur les petites séries dont le coût de production était faramineux avec les anciennes techniques. Tout devient tributaire de quelques clics pour contrôler l’état de la production, en modifier la cadence ou même changer de produit.



Produire n’a jamais été plus facile. Imaginez un monde où vous pouvez commander une commode avec gravé dessus le nom de votre enfant et avec le nombre de tiroirs souhaité ainsi que les dimensions adaptées à votre espace ou vos exigences en quelques clics sur un site web et qui sera fabriquée juste pour vous et livrée en quelques jours sur le pas de votre porte au prix d’une commode Ikea classique. Et bien ce monde, c’est le monde de l’industrie 4.0 !


Consultez notre article précédent: DIATEC ingénierie: le bon génie des industries

78 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
Post: Blog2_Post
bottom of page